HALLOWEEN : Origines et célébrations

Ils sont de R E T O U R S : morts vivants, sorcières.. L’heure fatidique d’Halloween a sonné. Un monde mystique, une atmosphère enténébrée, des histoires lucifériennes ! Le froid s’installe dans nos chaumières, les paysages se meurent ! Depuis des siècles, Halloween célèbre la fin d’un cycle et honore la mémoire de nos proches défunts. Entre légendes et superstitions, cette célébration berce notre imaginaire et marque les âges. Une seule fête mais plusieurs traditions ! Laissez tomber les masques et venez découvrir ce qui se cache derrière ce rite ancestral.

Des origines lointaines et une histoire entremêlée

Dans la langue de Shakespeare, « All Hallows Eve » désigne « la veille de tous les saints ».

Snap-Apple_Night_globalphilosophy

Il y a plus de 2500 ans, chez les Celtes  (Irlande, Ecosse et Pays de Galle actuel), le mois de novembre, « Samhain » en Gaélique, marquait la fin de l’année et le début des jours sombres où les récoltes et la vie tournaient au ralenti.

La dernière pleine lune du mois d’octobre ouvrait alors une brèche entre le monde des morts et le monde des vivants et ce durant 7 jours. Pendant cette période, les morts revenaient sur terre et devenaient visibles aux yeux des vivants, qui pouvaient, à leur tour, visiter l’au-delà. Pour apaiser les esprits et montrer la prospérité de leur maison, les habitants laissaient de la nourriture sur le seuil de leur porte et se costumaient en personnages effrayants dans le but de se fondre et de se protéger des créatures maléfiques.

Les druides allumaient un feu nouveau et immortel tel un phare pour les défunts cherchant leur chemin et une protection pour les mortels faisant face à la période sombre. Ce feu permettait d’éloigner les esprits malins et d’apaiser les puissances surnaturelles qui contrôlaient les processus de la nature.

En échange d’offrandes et de sacrifices, des druides partageaient ce feu sacré auprès des villageois, assurant ainsi la protection de leur foyer. En cas de refus, ces derniers proféraient des malédictions de mort ! C’est de là que nous vient la coutume du « Trick or Treat »,  ou pour être plus précis : « Une offrande, sinon la malédiction. »

Feu_de_nuit

Vers l’an 300, les Romains conquirent les territoires Païens et apaisèrent la population en leur accordant le droit de conserver leur ancien rite du jour de Samhain. Quelques siècles plus tard, le pape Grégoire IV instaura la Toussaint au 1er novembre (anciennement en mai) et proclama que Catholiques et Païens célébreraient leurs défunts à la même période.

À la suite de la Grande Famine de 1845 en Irlande, plus de 2 millions d’irlandais immigrèrent aux États-Unis et apportèrent avec eux leurs pratiques et coutumes.

C’est d’Irlande que nous vient donc la célèbre tradition du « trick or treat » mais également la fameuse légende de « Jack’O’lantern ».

Pour la petite histoire, la légende veut que Jack, un ivrogne sans morale, un jour malencontreusement bouscula le diable dans une taverne et se vit proposer par ce dernier de lui donner son âme. Seulement Jack avait plus d’un tour dans son sac et parvint à duper le diable en le capturant ! Celui-ci resta donc prisonnier, jusqu’à ce que Jack obtienne de lui la promesse de ne pas lui prendre son âme avant dix ans. Le Diable accepta ! Dix années s’écoulèrent et le diable vint réclamer son dû. Jack qui avait préparé sa ruse piégea une nouvelle fois le diable obtenant de lui cette fois de ne jamais prendre son âme. Arrivé à la fin de sa vie, un 31 octobre, Jack, qui eut une vie rempli d’excès,  se vit refuser les portes du paradis. Il se présenta donc aux portes de l’enfer où le diable refusa à son tour sa requête conformément au pacte passé quelques années auparavant. Jack n’eut donc d’autre solution que de retourner sur terre, en pleine nuit, dans le froid et dans le vent. Avant de partir, il demanda au Diable s’il pouvait lui donner de quoi éclairer sa route. Le Diable lui offrit une braise, que Jack plaça dans un navet pour la protéger du vent. Il devint alors une âme perdue, errant sur terre, en attente du Jugement Dernier. Depuis ce jour, il réapparaît chaque année le jour des morts.

Jack-o'-lantern

En souvenir de ce cher Jack, il était coutume de sculpter des navets le soir d’Halloween pour éloigner le mauvais œil mais suite à l’exode des irlandais en Amérique, ces derniers découvrirent la citrouille massivement présente sur place. Par commodité cette dernière remplaça les navets car plus facile à évider et à sculpter.

Traugers-farm-bucks-county-large

Des traditions et des coutumes qui perdurent

C’est principalement aux USA, et dans les pays Anglo-Saxons : Irlande, Ecosse, Grande-Bretagne, Canada et Australie qu’Halloween est le plus fêté.

Chez l’oncle Sam, cette célébration est une véritable institution qui touche toutes les générations. Tout le monde y trouve son lot d’amusement et chacun met la main à la pâte ! Tout bon Américain cherchera à marquer le coup et à faire de sa maison la plus attrayante de toutes !

halloween-decorations-1466014

On assiste même à une véritable mise en scène de maisons hantées éphémères dès le mois de septembre. Des concours sont organisés à cet effet pour les maisons qui seront les plus effrayantes.

maison

La traditionnelle citrouille d’Halloween n’est pas en reste. Une vraie affaire de famille, un moment privilégié où petits et grands se réunissent en famille et s’attèlent à la confection de leur citrouille, chacun laissant libre court à son imagination. Tels des âmes errantes, ces cucurbitacées possédées illuminent à la tombée de la nuit, le devant des maisons, plongeant ainsi les rues des villes dans une atmosphère funeste. Il n’est pas rare, durant cette période de l’année de voir fleurir sur les bords des routes des « Pumpkin Farm » où les familles américaines viennent s’approvisionner et choisir leurs futures lanternes. Ce sont 6 millions de tonnes de citrouilles qui sont vendues chaque année aux USA !

pumpkin-995416_1920

Un bonbon ou un sort ? Le soir venu, sorcières, vampires et autres Frankensteins viendront sonner aux portes des habitants réclamant leurs récompenses sous peine qu’un mauvais sort soit lancé sur la maison.

Pour les plus grands, Halloween reste le moment de l’année où les plus aguerris pourront tester leur courage face au grand frisson et aux forces démoniaques ! Il existe de nombreuses maisons hantées aux Etats-Unis et au Canada mais également des parcs qui ont développé un réel marché de la peur ! Pour votre plus grand plaisir, les Halloween Horror Nights d’Universal Studio (Orlando et Los Angeles) ou le Festival de la frayeur de La Ronde à Montréal vous plongent dans un univers des plus terrifiants qui vous fera à coup sûr perdre votre sang-froid. Une expérience inoubliable !

halloween horror night

Dans un tout autre genre, la grande majorité des villes américaines et canadiennes proposent des parades et des défilés où vous pourrez vous mêler à des milliers de créatures de la nuit, festoyant dans une ambiance maléfique jusqu’aux aurores. Les défilés et parades les plus célèbres sont la « Village Halloween Parade » de New York City, le « West Hollywood Carnaval » à Los Angeles, le « Festival of the Dead » à Salem et enfin « Halloween on Halsted » à Chicago.

Greenwich_Village_Halloween_Parade_(6451249051)

Halloween est aussi l’occasion pour les plus gourmands de se régaler de mets délicieux! Parmi les spécialités américaines, vous pourrez gouter les « candy apples », ou pommes d’amour, les « candy corn », bonbon consommé traditionnellement à Halloween ou encore les « pumpkin pies », ou tarte à la citrouille.

Pumpkin_Pie

En Irlande, de grands feux de joie sont allumés et des feux d’artifices tirés dans tout le pays. Croquez à pleines dents dans une tranche de Barmbrack chaud ! Attention, la prudence est de mise, ce pain aux fruits confits peut contenir divers petits objets, censés prédire l’avenir à la personne qui aura la chance ou la malchance d’en trouver un dans sa part. Des jeux de pommes sont également organisés comme, le « snap apple » qui consiste à croquer une pomme dans une bassine d’eau ou le jeu de la pomme suspendue au bout d’un fil. Chaque année, Dublin organise son traditionnel défilé d’Halloween où toutes sortes de créatures fantomatiques envahissent les rues de la ville.

halloween

En Angleterre, Halloween est aussi appelé  « la nuit de Casse-noisettes » ou « la nuit de la pomme croquante » ! La tradition veut que chaque famille se réunissait autrefois autour d’un feu, se racontant des histoires tout en mangeant des noisettes et des pommes.

Et ailleurs ?

Les Espagnols et les Sud-Américains célèbrent « El dia de los muertos », le jour des morts, qui est un festival de 3 jours pour honorer la mémoire des défunts. Cependant, au lieu d’être sombre ou terrifiante, l’ambiance est plutôt à la joie.

Les mexicains organisent des repas à leurs proches décédés qu’ils déposent sur leurs tombes. Ils les décorent également de couleurs très vives et joyeuses, passent de la musique, dansent et se racontent des anecdotes sur les proches disparus.

el dia de los muertos

En Allemagne, on cache les couteaux de cuisine le soir du 31, afin que les esprits ne puissent pas les utiliser pour attaquer les mortels. Il ne faut absolument pas manquer le « Halloween Burg Frankenstein » comprenez le Festival du Château de Frankenstein. Un véritable théâtre d’horreur à ciel ouvert de 3000 m2 qui accueillent chaque année près de 600 000 spectateurs!

Pour une expérience originale, vous pouvez également vous rendre en Transylvanie au Château de Bran, associé à jamais par Bram Stoker au comte Dracula. Des fêtes particulièrement macabres y sont organisées le soir d’halloween.

chateau brand

Entre le 31 octobre et le 6 novembre, les Suédois fêtent « Alla Helgons Dag », où les horaires de travail sont raccourcis pour les adultes et les enfants sont en vacances. L’une des manifestations les plus prisées à cette époque de l’année est le “Tour des Fantômes de Stockholm”. Les visiteurs peuvent découvrir le côté sombre de la capitale à travers l’évocation des crimes qui s’y sont produits, de ses mythes et de ses énigmes.

Alla_helgons_dag_vid_Röke_kyrka-1

« Teng Chieh », est le moment de l’année où les Chinois honorent les morts en plaçant de l’eau et de la nourriture en face des portraits des proches qu’ils ont perdus. Des feux de joie ainsi que des bougies et lanternes sont également allumés pour éclairer le voyage des morts.

lanterne

Avant de se coucher, les Autrichiens quant à eux, placent du pain et de l’eau à côté d’une lampe pour accueillir les esprits qui reviennent sur Terre.

Et enfin, la tradition en République Tchèque consiste à placer une chaise devant la cheminée pour chacun de ses proches, vivant ou mort. Etrange !

Il existe encore de nombreuses coutumes dans le monde propres à la veille de tous les saints, toutefois, je pense vous en avoir dévoilé une bonne partie. Vous remarquerez que je n’ai point mentionné la France dans cet article, Halloween n’étant pas vraiment célébrée à l’exception de la Toussaint 😉

Halloween n’a dorénavant plus de secrets pour vous !

Pour cuisiner la tarte à la citrouille, suivez notre recette !

A bientôt pour une nouvelle découverte !

Candice Ménard

Laisser un commentaire