Octobrenoir entre luxe et streetwear

Octobrenoir a été élue meilleure jeune entreprise en 2015 : un mix entre le streetwear et l’univers du luxe. Tendances Blook a eu le privilège de s’entretenir avec son créateur, Nils.

Nills octobrenoir

TendancesBlook : Bonjour Nils, alors tout d’abord, comment le projet s’est-il mis en place? Avais-tu prévu de directement créer ta marque sur le concept actuel ou cela a-t-il évolué avec le temps?

Octobrenoir : En fait c’est venu naturellement, il y a quelques années, je m’occupais de la com’ d’un artiste américain, et comme j’ai quelques compétences en dessin et en design, j’ai conçu des T-Shirts pour son merchandising et ses Fans français. Cette 1ère expérience m’a menée à ensuite commercialiser mes réalisations graphiques sur un site de t-shirts personnalisés en ligne, puis logiquement par la suite de me lancer à créer ma propre marque. L’idée de base du projet était de proposer une ligne streetwear, de manière contemporaine et qualitative. Forcément la Marque a beaucoup évolué par rapport aux débuts, car la mode bouge très vite et la marque se veut actuelle et proche des tendances du moment, avec une pointe d’avant-gardisme. Puis avec le temps, la marque et les produits prennent de la maturité même si l’identité de l’ADN d’Octobrenoir reste toujours la même.

TB : Depuis quand?

ON : La Marque a été lancée officiellement en octobre 2014, on fête les 2 ans lors de la prochaine soirée Octobrenoir, qui est un concept événementiel qui se passe chaque 1er week-end d’octobre. C’est une soirée qui permet d’en célébrer l’anniversaire et surtout de proposer un bel évènement en réunissant tous les gens qui suivent le projet. Cette année on a la chance d’avoir le jeune rappeur Hamza, qui est en train de faire beaucoup de bruit, qui sera présent !

Octobrenoir

TB : Qui est à l’origine du projet?

ON : Moi-même ! J’ai monté la marque de toutes pièces seul, je suis assez « touche-à-tout », ce qui me permet de gérer énormément de choses. Aujourd’hui je suis entouré, mais je suis toujours le seul à gérer l’entreprise, je design les collections, je commercialise les produits, je gère le site en ligne, les commandes, les réseaux sociaux…

TB : Comment gères-tu ça au quotidien?

ON : J’essaye de m’organiser au maximum ! Je me partage entre la création des collections qui prend beaucoup de temps, la relation avec mes distributeurs, les réseaux sociaux, les collaborations, les shooting photos, la communication et la préparation des commandes. J’ai de quoi m’occuper ! Mais je fais plein de choses variées et j’aime beaucoup ça.

TB : Peut-on acheter en boutique?

ON : Il y a actuellement 17 points de vente en France, aux Pays-Bas et à Tokyo. Donc on commence à trouver la Marque assez facilement en Boutique. Tous les distributeurs sont listés et même géolocalisés sur www.octobrenoir.com, qui permet également de commander en ligne, avec l’énorme avantage d’une livraison gratuite en 48h, donc au même prix qu’en magasin.

TB : Comment travailles-tu? Fournisseur, qui taille les vêtements, imprime, brode … ? Qui gère la logistique

ON : Alors, je travaille avec une couturière qui est styliste-modéliste, pour prototyper etc … puis ensuite je travaille avec des Ateliers de confection textiles qui fabriquent les vêtements. Avant je fonctionnais avec plusieurs prestataires (un pour la broderie, un pour l’impression textile… etc) mais l’augmentation des volumes m’a mené à rationaliser mes process et aujourd’hui, je n’ai qu’un seul interlocuteur pour tout.

Octobrenoir

TB : Made in France?

ON : J’ai fait du 100% Made in France sur mes collections jusqu’ici, et je le fais toujours avec la Collection [HAUTE COUTURE], et depuis peu je travaille pour le prêt-à-porter, avec des Ateliers de Fabrication au Portugal, qui sont très réputés et qui bossent pour de très grandes marques. Ils ont un vrai savoir-faire, un sérieux et une qualité irréprochable.

TB : Quel a été ton cursus pour en arriver là?

ON : En fait j’ai un cursus qui n’a rien à voir avec le textile, j’ai un BAC ES spé Maths et un DEUG de Sociologie. Mais après j’ai bifurqué sur le commerce, et j’ai travaillé en tant que Commercial, et Responsable Commercial pendant presque 10 ans. Là par contre c’est lié, car je pense que pour qu’une marque fonctionne, il faut savoir la marketter et la commercialiser, et dans ce cas précis, mon expérience est précieuse !

TB : As tu déjà envisager une communication différente avec par exemple un support vidéo? Ou encore fais tu de la pub print avec distribution d’affiches ou autre?

ON : Je fais déjà beaucoup de com’ vidéo et c’est même un des supports préférés. J’en sors assez régulièrement, car je trouve que c’est un outil très vivant et très parlant pour la Mode. Ca permet de vraiment retranscrire un univers, un lifestyle et une identité. J’ai d’ailleurs quelques vidéos qui ont été diffusées en TV par la chaîne OFive qui suit de très près mon travail. Après tout ce qui est print, flyers…etc, je trouve ça assez désuet. Je pense qu’il y a beaucoup d’axes de communications aujourd’hui beaucoup plus modernes et efficaces.

TB : Deux collections, une prêt a porter et une autre haute couture, dis nous en plus!

ON : C’est très simple, il y a 2 univers chez Octobrenoir : le prêt-à-porter qui comprend une gamme de Headwear (casquettes, bonnets …), Vêtements, chaussures… et la Collection [HAUTE COUTURE] qui propose des pièces d’exception qui sont cousues-mains en France à Rennes, à la pièce et sur mesure à la commande. Ces produits sont travaillés avec des matériaux de qualité supérieure et assemblés à la main (j’ai une veste qui nécessite 14h de montage), ce sont des produits uniques qui connaissent un grand succès auprès de ceux qui aiment vraiment les vêtements haut-de-gamme et qu’ils ne retrouveront pas sur tout le monde dans la rue.

Octobrenoir

J’espère que cet article vous aura plu, n’hésitez pas à faire un tour sur le shop d’Octobrenoir !

Clotilde Grenier

Laisser un commentaire